menu

identités intervalliques

 

exercices de base pour explorer les couleurs intervalliques des modes 2, 3, 4 et 6

on répertorie tous les intervalles possibles au départ de l’initiale ( sans retenir le premier intervalle )

 

on parcourt les modalités au départ de chaque degré, comme on le ferait pour la gamme de C majeur en explorant ses degrés modaux      ( C ionien, D dorien, E phrygien, F lydien, G mixolydien, A aeolien, B locrien ) / l’initiale n’est pas une tonique, et il est intéressant d’expérimenter ces exercices sur différentes gravités : les changements de contrastes sont souvent étonnants d’un degré à l’autre, les équilibres intervalliques sont mouvants, et les sensations de consonance et de dissonance sont fluctuantes / on peut même aller plus loin et explorer les couleurs d’un mode en utilisant ses notes complémentaires/complément dodécaphonique ( CD ) comme repères de gravité ( par exemple pour CM6, gravités C#-Eb-G-A )

pour chaque cellule ( cell 1, cell 2, cell 3, cell 4, cell 5, cell 6 -et cell 7 pour M3- ), 4 parcours ascendants (A1, A2, A3, A4 ) et 4 parcours descendants (D1, D2, D3, D4 ) :  circuits mélodiques qui explorent l’identité intervallique du mode / idéalement, l’exercice doit être réalisé sans lire la partition, avec ou sans instrument, par visualisation mentale

exemples pour CM6  cell 1 A1 et cell 2 A1

répéter l’exercice pour les 5 autres transpositions du  mode 6, et pour toutes les transpositions des modes 2, 3 et 4/ comme précisé partout ailleurs, les possibilités de variations et d’extensions sont multiples, et le meilleur moyen de développer une approche personnelle sera de créer ses propres exercices au départ de ces quelques cellules-mères : permutations, groupements rythmiques impairs, polymodalité, etc…

pour les ‘versions solfège’ des 48 circuits mélodiques pour CM6 et CM4, voir ‘downloads’